Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

Le Tantra

Étymologiquement, le mot est fait de la racine sanskrite "Tan" qui a le sens de "tissage" et "Tra" qui a le sens d'enseignements et de méthodes. En sanskrit, cela se traduit par « trame » ou « filet ».


Le terme peut être traduit par « développement de la compréhension ». C’est une voie de réalisation de soi, un chemin de conscience et d’évolution relativement cousin du bouddhisme, si ce n’est qu’il n’est pas constitué en une institution hiérarchique et organisée. C’est un art de la transformation intérieure, de l'épanouissement de notre conscience au monde, de l'instant présent, de la présence du Divin. Il est principe d'élévation vers ce qui nous dépasse et de compréhension de celui-ci. Véritable philosophie, art de vivre, de l'éveil, le Tantra est une façon d'être.

Son origine

A son origine, le Tantra s'appelait souvent le Yoga de l'Amour. Comme plusieurs formes de Yoga, la pratique du Tantra calme le mental, ouvre le cœur tout en relaxant et énergisant le corps. Il permet de réduire le sentiment de séparation (ego) en créant plus d'unité avec soi-même et avec l'extérieur.


Le tantra a été le premier au monde à tenter d’élever le sexe au niveau spirituel et est connu en tant que pratique de l'extase.


Ses fondements se trouvent dans les Védas, textes sacrés indiens, et les textes bouddhistes (600 ans p. J.-C).


Les origines du Tantra sont probablement aussi anciennes que le genre humain. Cependant, il n’apparut en tant qu’enseignement pour la première fois que dans les Écritures de Shiva, Maitre Tantrique qui vécut il y a entre 5000 et 7000 ans dans la vallée de l’Indus en Inde. Il donna au monde 112 méthodes de méditation qui utilisent chaque aspect de l’expérience humaine comme une porte vers l’éveil spirituel.

Le tantrisme

Le Tantrisme , aussi bien hindou que bouddhiste, a donné naissance à un art d'une grande richesse, déployant une quantité  de divinités masculines et féminines, paisibles ou irritées, parfois représentées en union sexuelle, symbole de l'union avec l'Énergie créatrice (hindous) ou de la réalisation de la Sagesse (bouddhistes).


Cette discipline provient de deux religions et cultures différentes :    


L’hindouisme, religion très répandue en Asie, principalement en Inde

Le taoïsme, élément fondamental de la civilisation chinoise, par le biais des doctrines de Lao-Tseu et des croyances populaires ancestrales.

La pratique

Le Tantra est pratiqué en Inde par de très nombreuses écoles et autant d'applications, de codes, de rituels. Chez les Hindous, il y aurait 64 Tantras, mais la réalité est beaucoup plus complexe.


Il est très éloigné de notre réalité occidentale et de notre sensibilité et n’est pas réellement transposable en tant que tel.


En revanche, il existe un courant né dans les années 60 et 70, appelé néo tantra, qui a adapté et actualisé la vision tantrique de façon à ce qu’elle puisse être appréhendée par un occidental d’aujourd’hui. Il a pour but d’être applicable dans la vie quotidienne et moderne.

Philosophie - Principes

Le corps est, appréhendé, sous divers plans : physique, psychique, émotionnel, mental et au-delà. La prise de conscience d’une réalité spirituelle émanant du corps est favorisée.


Le monde se manifeste au travers de l’alternance de polarités : féminin-masculin, action-repos, jour-nuit, profane-sacre… le chemin du tantra permet de réunifier en soi l’expression de cette relativité. Il consiste à réveiller cette conscience-énergie endormie, afin de retrouver l’unité intérieure.


L’esprit du tantra s’applique à tous les instants et à tous les actes du quotidien. Tout est sujet à célébrer la vie dans le jeu de sa fluidité, sa légèreté, sa simplicité et sa beauté.


Le Tantra est un cheminement long et progressif. Il permet d'appréhender l'existence en totale adéquation avec l'Univers.

Les bienfaits du Tantra

Dans le tantra, il est dit que toute chose est le résultat de l’union entre un principe créateur femelle (la déesse Shakti) et un principe fécondateur mâle (le dieu Shiva). Ce qui signifie que les contraires s’unissent, fusionnent (le masculin et le féminin, le Ying et le Yang, l’esprit et la matière…) pour former un tout et permettre d’atteindre l’extase sacrée.


La pratique de cette discipline apporte du bien-être à différents niveaux (autant en ce qui concerne les aspects spirituels et psychiques que pour les aspects sexuels, physiques et relationnels).


Il est difficile d’énumérer tous ces bienfaits, elle permet entre autre :


L’éveil des sens

Une communion partagée

Une meilleure circulation des énergies

L’élévation de la conscience

Un état de relaxation (mental, physique et émotionnel)

Le développement de la relation à soi-même et à l’autre

De rétablir la communication corporelle

De réaffirmer son amour, sa sensualité

De connaître une autre forme de plaisir

De stimuler le corps dans son ensemble

De connaître l’abandon, la dissolution de l’égo

De prendre conscience de la non-dualité